Dreadfleet | Pirates et batailles navales dans l'univers de Warhammer : A l'abordage !

« Depuis deux décennies, les pillards morts-vivants du Comte Noctilus ont écumé tous les océans du vieux monde. Après chaque raid, la Flotte Maudite disparaît aussi furtivement qu'elle était apparue, à l'abri de toutes représailles. Cependant, les hommes gardent espoir. Le capitaine Jaego Roth du Heldenhammer a juré de traquer et de détruire le Comte Noctilus une fois pour toutes.

A ses côtés naviguent les pirates les plus habiles et renommés de Sartosa, chacun voguant sur un immense vaisseau hérissé de canons ou de balistes. Aux douze coups de minuit lors de l'ignoble Geheimnisnacht, le Heldenhammer et ses compagnons hissent les voilent jusqu'au royaume de la non-vie appelé le Cimetière du Galion. L'un après l'autre, le Comte Noctilus et ses vils alliés viennent à leur rencontre. »

Dreadfleet & Epic Armageddon | Week-end dédié au test de ces deux excellents jeux !

:: Dimanche 23 octobre 2011 ::

Ce Week-End, me retrouvant en solo dans la tanière, j'ai organisé un week-end entre couillus du pinceau et poilus du mentons : Une sorte de réunion tuperware de deux jours avec petite nuit pour reposer les yeux un minimum où tout à tourné autour des figurines et des jeux s'y rapportant. Premier constat : on est de vraies geuzesses ! On a tellement papoté qu'on a eu du mal à tenir le planning et que ma démo de la peinture à l'aérographe m'est passée sous le nez. Et que je te montre mon armée Skavens, et que je matte dans les vitrines, et que je m'extasie devant des tits machins tout peint pour Epic, et que ça parlotte techniques de peintures, et que ça parlotte ... Des gueuzesses !

Oui mais de la gueuzesse de compet' ! Car mon invité n'était pas n'importe qui ! Non mon bon lecteur ! Car c'est le poto Geyser, dessineux de grand talent de son état (Notamment sur la série de BD 42 Agents Intergalactiques, dont il m'a dédicassé un exemplaire, mouhahahahaha...) qui a pointé ses petites fesses @ home. Car oui, eul' gars Geyser est aussi un joueur et un peintre de haute voltige.

Au programme des festivités : jeu, figouz, peinture, jeu, binouz, peinture...saupoudré de caféine bien sûr ! Le tout autour d'Epic Armageddon & Dreadfleet, deux jeux qu'il me tardait vraiment de tester. Et bien que dire si ce n'est que ce sont deux excellents jeux !

Dreadfleet - Test du jeu

Dreadfleet est vraiment très bon ! J'ai beaucoup apprécié le système vraiment très sympa et pas trop simulationniste pour rester fun. Les cartes Destin et dégâts apportent beaucoup de piment au jeu et tout est vraiment bien pensé pour passer un très bon moment. D'autant que nous avons joué la partie sur la BO de Pirates de Caraïbes, histoire de bien assoir l'ambiance. Je ne regrette donc nullement son acquisition !
Le matos est top et il faudra vraiment que je me fasse violence pour peindre tout les beaux navires, iles et autres récifs car une table de Dreadfleet, ça flatte vraiment les rétines.

Très très bon ressenti donc après cette première partie de Dreadfleet où nous avons joué le premier scénario.
M'est avis que le jeu doit se complexifier pas mal avec ne serait-ce que 3 navires à contrôler. Mais il gagnera aussi en saveures tactiques, car une fois tous les éléments réunis : flotte, escorteurs, scénario, iles et récifs, monstres marins, cartes destin, vent, etc... Ce jeu donne tout le fun qu'il est capable de produire.

Et il en a à revendre, j'en suis désormais convaincu ! Si vous ne l'avez pas encore acheté et que vous aimez l'univers des pirates et les jeux de batailles navales sans vouloir vous prendre la tête avec un jeu ultra simulationniste et qui tient la route en une seule boîte : foncez ! C'est du vénérable Zaïus Approved !

Dreadfleet - Vénérable Zaïus Approved !

Retour en haut de page

Dreadfleet | Accostage à bon port & découverte du matos qu'il est bô !

:: Mercredi 05 octobre 2011 ::

Frères de la côte, mettez les tonnelets de Rhum en perce ! Buvons ! Ripaillons ! Claquons le cuissot des catins ! Dreadfleet vient d'accoster à bon port !

Rentré tardivement ce soir et la lumière du jour nécessaire à la prise de belles photos commençant à tomber, je n'ai shooté que l'ouverture de la grosse boîte et vous n'aurez donc que quelques photos à vous mettre sous la dent. Mais la galerie disponible en bas de cette belle page est très largement suffisante pour se faire une idée précise du matos disponible dans la boîte. Et ce n'est d'ailleurs pas les Open The Box de Dreadfleet qui manquent sur le net depuis le week-end dernier ! Vous devriez pouvoir facilement trouver votre bonheur. ^^

Parlons-en du matos : A l'ouverture, on découvre les grappes de décors et de bateaux. C'est beau ! C'est fin ! C'est ultra détaillé !
Pfiuuuuuuuu... Il va vraiment falloir faire très attention au dégrappage et à l'ébavurage. Et rien qu'à voir la finesse des détails des bateaux, les peindre à la sauce du studio Geuweu sera une véritable gageure et demandera un sacré investissement en temps ! Je pense que je me contenterai d'une peinture moins précises mais néanmoins efficace. Je passerai par contre le temps qu'il faut sur les décors : parce que j'adore les décors !

Une fois les grappes sorties de la grosse boîte, on découvre sous un intercalaire en carton le livre de règles, les cartes de jeu et le tapis de jeu. La nappe devrais-je dire. Faite de tissus assez fin, elle est néanmoins superbe et graaaaaaaaaande : 1.80m x 1.20 m, au standard Games Workshop. Il vous faudra donc disposer d'une très grande surface de jeu pour pouvoir y étaler cette nappe et toutes les cartes nécessaires à l'activation de vos navires et autres événements.

Le livre de règle est quant à lui une véritable perle, là encore un sans faute : C'est beau, superbement illustré, la maquette est très belle et claire, les photos expliquant les situations de jeu pléthoriques.... Bref, j'ai vraiment hâte de m'y plonger.

Vous l'aurez compris : je ne regrette absolument pas mon achat pour le moment. Mes premières impressions sont très bonnes, voire excellentes. Reste à tester réellement le jeu et voir ce qu'il a dans la soute ! Morbleux !

Dreadfleet - Ouverture de la boîte de jeu ! Dreadfleet - Ouverture de la boîte de jeu ! Dreadfleet - Ouverture de la boîte de jeu !
- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Retour en haut de page

Dreadfleet | L'Open the Box !!! Ben c'est pas pour aujourd'hui...

:: Dimanche 02 octobre 2011 ::

J'avais pourtant sacrifié 3 jeunes vierges & le chat du voisin (dommages colatéraux) sans oublier de bruler 25 cierges... Mais le facteur ne m'a finalement apporté qu'une lettre du service des impôts samedi... Voui ! J'ai dû me tromper quelque part dans mon rite vaudou...

Donc pas d'Open the Box de Dreadfleet ce week-end, pas de dégrappage, d'abarbage, de collage... Alors que le temps se prète particulièrement à une belle journée de modélisme sur la terrasse ! Raaaaaaaah !

J'en ai touché deux mots à Games Workshop sur leur page Facebook* et voici leur réponse :

« @Vénérable Za�us : Comme indiqué sur notre site, pour être s�r d'avoir un produit le jour de la sortie, il faut passer une précommande avec livraison en Centre Hobby. Autrement, votre précommande partira lundi à la première heure. Cordialement, l'équipe GW France. »

Il n'empêche que j'ai reçu le mail m'indiquant l'expédition de ma commande mercredi soir. Sans numéro de suivi par contre, ce que je trouve bizarre, certains étant semble-t-il livrés par UPS.

* N'hésitez pas à devenir fans de la page Facebook de Figouz.net pour y découvrir toutes les news, liens d'intérêts & autres photos que je ne poste pas sur le site !

Retour en haut de page

Dreadfleet | Zoom sur les cartes de jeu et les caractéristiques de l'Espadon, la Malédiction de Zandri et le Flambloyant :

:: Jeudi 22 septembre 2011 ::

Après le Heldenhammer et le Naufrageur (Bloody Reaver), voici les cartes et caractéristiques de 3 autres navires : l'Espadon (Swordfysh) de la capitaine Aranessa Saltspite, le Malédiction de Zandri (Curse of Zandri) du roi Amanhotep et le Flambloyant (Flaming Scimitar) du mage doré.

Bien évidemment, je vous invite une fois encore à consulter l'articles très complet paru sur le site de Games Workshop, agrémenté de très beaux visuels, ce qui ne gâche rien.

Cartes de l'Espadon, du Fambloyant et de la Malédiction de Zandri !
- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Dreadfleet - Illustration du Malédiction de Zandri
- Superbe illustration du Malédiction de Zandri du roi Amanhotep -

Retour en haut de page

Dreadfleet | Premières informations sur les règles et le système du jeu - Détails d'un tour de jeu !

:: Mercredi 21 septembre 2011 ::

Voici venu le moment, 5 jours après l'annonce du jeu, de découvrir les concepts du système de règle via l'explication détaillée et en image d'un tour de jeu de Dreadfleet. C'est "L'Orgueil d'Ulthuan", le cinquième scénario du livre de règles de Dreadfleet, qui en comprend douze en tout, qui est pris pour exemple dans l'article que vous trouverez sur le site de Games Workshop.

Dans ce scénario, la Grande Alliance a repéré un combat au loin. Il semble que le vaisseau haut-elfe, le Dragon des Mers, affronte seul les infâmes bâtiments de la Flotte Maudite, et qu'il se trouve acculé contre le cratère d'un volcan, dans des eaux bouillonnantes et sous les jets de flammes. L'objectif du scénario est de tirer le Dragon des Mers de cette mauvaise passe, et de le faire sortir de la mer avant que la Flotte Maudite le coule. Bien sûr, tout dommage causé à ses ignobles navires sera un bonus.

Le système de jeu repose sur 5 phases principales pour chaque navire à chaque tour : l'Initiative, le Statut, le Destin, l'Action et la Fin de Tour.

Je ne vais pas paraphraser ce bel article très détaillé et bien illustré et vous invite donc à le lire sur le site de l'éditeur. Ce que j'ai pu lire me plait. Scénarios, système d'ordre, de mouvement, de tir et de cartes me semblent forts sympathique ! Avec une bonne musique, un tonnelet de bonne bière et quelques expressions bien senties, une partie vraiment être sympathique ! Bonne lecture !

Scénario l'orgueil d'Ulthuan

Retour en haut de page

Dreadfleet | Zoom sur le Heldenhammer, le Bloody Reaver et nouvelle vue du tapis de jeu :

:: Lundi 19 septembre 2011 ::

Cette semaine sera à n'en pas douter truffée d'articles sur Dreadfleet. Phil Kelly nous gratifie aujourd'hui d'un article nous présentant les navires des deux belligérants, Le Heldenhammer, monstrueux navire de guerre de cent quatre-vingts canons et le Le Bloody Reaver, fléau des villes portuaires de l'Empire et de Sartosa.

Cartes du Heldenhammer et du Naufrageur
- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Outre la découverte des cartes de jeu de ces deux monstres des mers, c'est une photo de la boîte qui a attiré mon attention, car on peut y voir le tapis de jeu. J'annonçais un tapis de jeu en latex dans mon précédent article, mais il semble qu'il s'agisse plutôt d'une "simple" nappe en tissus imprimé au vu de la finesse et de la souplesse de la chose que l'on voit pliée sur la photo que voici. A moins que cette photo soit trompeuse et que nous ayons droit à un tapis de jeu fait de la même matière que le tapis floqué d'herbe verte, sans flocage :

Dreadfleet - Open the box
- Tapis de jeu en latex ou nappe en tissus imprimé ?-

Retour en haut de page

Dreadfleet | Le jeu de combat naval dans l'univers de Warhammer : A l'abordage !!!

:: Samedi 17 septembre 2011 ::

Nous y voilà, le nouveau jeu mystère de Games Workshop est disponible en pré-commande dès aujourd'hui . Contrairement aux rumeurs et même à ce que je pensais, il ne s'agit pas d'un jeu d'escarmouche dans un port pirate, ni d'une refonte de Man'O'War mais bien d'un jeu en Stand Alone comme Space Hulk : Dreadfleet !

Dreadfleet est de plus disponible en édition limitée (ne sachant pas de combien de boîtes on parle) et ne verra donc pas de supplément(s) et autres flottes venir compléter la gamme...

Capitaine Corsair Jaego RothCette sortie est d'ailleurs quelque peu polémique, on parle de jeu et de loisir pourtant. On est à des années lumières des grands maux qui touchent la planète. Mais la communauté des joueurs est ainsi : Trop cher... Pourquoi un jeu de pirates et de combats navals... On se fou de nous... Mais diantre ! Si c'était un petit éditeur qui avait sorti ce type de jeu, rien n'aurait été dit sur lui, mais on parle de Games Workshop, la vile capitaliste qui en veut aux brouzoufs des gnenfants et qui prélève ses impôts auprès des vieux joueurs en sortant et ressortant ses vieux poncifs...

Mouarf : pourquoi aller toujours inventer quand un univers fonctionne S'il est possible d'améliorer la gamme avec les progrès de moulage (plastique, scanner et imprimantes 3D, etc...) ? Je n'entrerai donc pas dans ces débats stériles, prenant mon plaisir où il se trouve : collectionner et peindre ces figurines, qui à chaque sortie me font véritablement craquer. Et tant pis si j'y laisse un rein, un bras, un oeil ! Ce n'est pas pire que de fumer mon paquet de cigarette quotidien !

A l'inverse de Man'O'War, Deadfleet ne met en scène que deux flottes dirigées par deux personnages se vouant une haine vicérale :  le capitaine corsaire Jaego Roth chassant le comte vampire Noctilus, qui extermina toute sa famille ...

Alors, que dire sur ce jeu de batailles navales ? C'est beau ! Très beau même ! Le matériel de jeu de Dreadfleet est une fois encore pléthorique et de très grande qualité : un tapis de jeu en latex de type Zuzzy Mat d'1,5m sur 1m qui ne fait pas de plis, des bâteaux et autres navires tous plus beaux et tordus les uns que les autres, une trifouillée de décors et monstres version cimetierre marin où prend place le jeu : tout est tout bonnement superbe !

Le comte Vampire NoctilusOn peut admirer dans les flottes étéroclites qui s'affrontent un Kraken mécanique, une barge Khemri, un bâteau à vapeur nain, un navire Arabien avec Djins, un navire Elfique avec dragon escorteur, un galion fantôme, une génialissime baudroie sombie Skaven, etc, etc.

Vous pourrez vous en rendre compte par vous même en parcourant la grande galerie de photos disponible sur cette page.

Oui mais ! Parce qu'il faut tout de même tempérer ce bel élan. Tout ce beau matos est à peindre, le jeu n'est absolument pas prêt à jouer. Et si les photos sont alléchantes, il faut reconnaître que le travail de l'équipe Eavy'Metal est exceptionnel. Chaque voile est magnifiquement décorée, les couleurs chatoyantes rendent hommage à chaque navire. Bref, c'est de l'excellent merchandising qui donne envie, qui claque le cuissot des mamans ours sur la banquise, mais gardons à l'esprit toutes les heures de travail nécessaires à la mise en peinture de tout ce matos, sachant que seuls les meilleurs peintres obtiendrons un résultat similaire après des 10aines d'heures de travail.
Mes figurines Space Hulk sont montées, permettant de jouer, mais sont loin d'être peintes. Elles n'ont en 2 ans reçues qu'une sous couche ! Je suis loin d'avoir un jeu aussi beau que sur les photos pour le moment.

A noter néanmoins que toutes les décorations des voiles sont texturées sur leurs surfaces (voir les photos des grappes dans la galerie en bas d'article), ce qui évite les Free Hand sauvages. Leur finesse restera tout de même une gageure à peindre correctement.

Et QUID du système de jeu ? Autant Space Hulk bénéficiait de plus de 10 ans d'existence, pourvu de moult extensions, campagnes, scénarios qui ont permis de créer un concentré explosif de tout ce qui en a fait le sel, autant concernant DreadFleet ... C'est la GROSSE inconnue.
Alors investir 90 eurobrouzoufs dans un jeu uniquement parce que le matos est beau et superbement présenté est-il judicieux ? Abondance de matériel n'est pas forcément synonyme de qualité, de véritable intérêt ludique et surtout de renouvellement et diversification des parties !
Les gros jeux Améritrash d'FFG en ont parfois fait les frais ...
Alors, allez vous vous délester de 90 eurosous juste parce que le jeu est bien présenté et risque fort de n'être plus disponible rapidement (sans doute un peu plus longtemps que Space Hull m'est avis) : Ce sera à vous de le définir !

Dreadfleet - Le superbe matériel de jeu !

En ce qui me concerne, je tente le coup et j'ai donc d'ores et déjà passé commande de la grosse boîte dès son affichage sur le site. Et j'en connais de nombreux autres qui ont également craqué. Certains pensent même déjà à la thésorisation et en ont commandé plusieurs exemplaires, pensant pouvoir réaliser la même culbute financière que pour Space Hulk, rapidement en rupture et qui se négocie sur les sites d'enchères aux alentours des 200 €. Dans le cas de Dreadfleet, je trouve cela risqué, sachant qu'aucun test du jeu n'est paru pour le moment...
On peut critiquer le côté obscur de la spéculation, mais je ne jetterai pas la pierre : tant qu'il y a des acheteurs pour payer 2 à 4 fois le prix initial pour tout objet, il y aura des vendeurs. Et la pseudo rareté du produit, sciamment calculée, n'y est pas étrangère. Cela permet à certains de pouvoir financer leur collection, leur armée et d'autres jeux et aux acheteurs de pouvoir mettre la main dessus avec bonheur.

Games Workshop vient ici taquiner le terrain de Spartan Games qui jouait quasiment en solo sur ce type de jeu. Mais tous les décors disponibles dans Dreadfleet seront certainement utilisables à Uncharted Seas, ainsi que tous ces superbes monstres marins. Il en va de même pour le superbe tapis de jeu qui pourra être utilisé pour de petites parties. D'ailleurs, ils ne se sont pas préoccupés de certaines ressemblances, comme vous pouvez le voir ci-dessous :

Les Kraken version Dreadflleet et Spartan Games

- A gauche, le Kraken mécanique (Nains du Chaos ?) de Dreadfleet. A droite, le Kraken mécanique d'Uncharted Seas de Spartan Games -

Retour en haut de page

Dreadfleet | Le pitch de Games Workshop :

Dreadfleet est une boîte de jeu pour deux joueurs (ou plus) contenant tout le matériel nécessaire pour livrer des combats navals sur les mers démontées de Warhammer. Vous prendrez le commandement, soit de la Flotte Maudite, menée par le comte vampire Noctilus à bord de son Naufrageur, soit de la Grande Alliance, dirigée par le capitaine corsaire Jaego Roth, qui a récemment dérobé Heldenhammer, l'un des navires de guerre les plus titanesque à jamais avoir sillonné les hautes mers.

Tandis que vos navires se livrent bataille, il vous incombera en tant que capitaine, de prendre en quelques instants les décisions qui s'imposent. Faut-il vous mettre à portée de canon ennemi le plus proche, ou voguer pour effectuer un abordage ? Que se passe-t-il lorsqu'un bâtiment est victime d'un incendie, ou pire, lorsque la Sainte-barbe prend feu ? Combien de dégâts peut subir votre bateau de guerre avant de sombrer sans laisser la moindre trace ? Et lorsque tout a échoué, aurez-vous le cran d'éperonner votre ennemi, aborder son navire et l'engager dans un duel à mort ?

Dreadfleet

Retour en haut de page

Dreadfleet | Le contenu de la grosse boîte de jeu :

Voilà une grosse boiboite comme je les aime, pleine à craquer de beau matos. Un vrai bonheur pour Geek !

Dreadfleet - La boîte du jeu de combats navals !

Retour en haut de page

Dreadfleet | La vidéo de présentation du jeu par Phil Kelly, à la sauce pirate du vieux monde !

Place à une belle vidéo de présentation de Dreadfleet dans la langue de Shakespeare (avec un accent pirate inside). Si vous n'êtes pas à l'aise avec le verbiage d'oustre manche, vous pourrez néanmoins profiter de très belles vues du jeu et du superbe matériel peint par la team 'Eavy Metal.

Retour en haut de page

Dreadfleet | La grande galerie de belles photos du matos qu'il est beau !

Dreadfleet - Heldenhammer - Vaisseau personnel du Grand ThéogonisteDreadfleet - Bloody Reaver - Fléaux des villes portuaires de l'Empire et de Sartosa

- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Dreadfleet - Curse of ZandriDreadfleet - Grimnirs Thund
- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Dreadfleet - ScimitarDreadfleet - Seadrake

- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Dreadfleet - ShadewraithDreadfleet - Skabrus

- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Dreadfleet - SwordfishDreadfleet - Black Kraken

- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Dreadfleet - Iles & cimetierre marinDreadfleet - Iles & monstres marins

- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Dreadfleet - Boîte du jeu - FaceDreadfleet - Boîte du jeu - Dos
- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Dreadfleet - Le matériel de jeuDreadfleet - Le tapis de jeu
- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Dreadfleet - Echelle de tailleDreadfleet - Les cartes des bâteaux
- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Dreadfleet - Extrait du livre de règleDreadfleet - Extrait du livre de règles
- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Dreadfleet - Grappe de voilesDreadfleet - Grappe de coques
- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Dreadfleet - Grappes de coquesDreadfleet - Grappes de décors - Iles & cimetierre marin
- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Dreadfleet - Grappe de socles & rose des ventesDreadfleet - Grappe de coques & monstres marins
- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Dreadfleet - Concept du Kraken des Nains du ChaosDreadfleet - Concept de John Blanche
- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Dreadfleet - Illustration par Alex BoydDreadfleet - Concept de Noctilus par John Blanche et illustration finale par Alex Boyd
- Cliquez sur ces images pour ouvrir une galerie -

Retour en haut de page

Retour en haut de page

La page Facebook de Figouz.net - Figouz.net sur Twitter - La page Google+ de Figouz.net
Copyright 2004-2013 © David Goasdoué - Tous droits réservés

Envoyer un Tiboud'Mail à l'auteur

Ce site n'est pas officiel ni en aucun cas autorisé ou approuvé par Games Workshop.

Adeptus Astartes, Battlefleet Gothic, Black Flame, Black Library, le logo Black Library, BL Publishing, Blood Angels, Bloodquest, Blood Bowl, le logo Blood Bowl, le symbole Blood Bowl, Cadian, Catachan, le symbole du Chaos, Combats Urbains, le logo du Chaos, Citadel, le symbole Citadel, Cité des damnés, Codex, Chasseurs de Démons, Dark Angels, Eldar Noir, Dark Future, le symbole Aigle impérial à deux têtes, 'Eavy Metal, Eldar, les symboles Eldar, Epic, Oeil de la Terreur, Fanatic, le logo Fanatic, le logo Fanatic II, Fire Warrior, Forge World, Games Workshop, le logo Games Workshop, Genestealer, Golden Demon, Gorkamorka, Grand Immonde, le logo Marteau de Sigmar, le logo Rat Cornu, Inferno, Inquisitor, le logo Inquisitor, le symbole Inquisitor, Inquisitor:Conspiracies, Gardien des Secrets, Khemri, Khorne, Kroot, Duc du Changement, Marauder, Mordheim, le logo Mordheim, Necromunda, le logo Necromunda, le symbole Necromunda, Necron, Nurgle, Ork, les symboles de crâne Ork, Soeurs de Bataille, Skaven, les symboles Skaven, Slaanesh, Space Hulk, Space Marine, Chapitres Space Marines, les symboles de chapitre Space Marine, Talisman, Tau, les désignations de caste Tau, Rois de Tombes, Trio de Guerriers, le logo de Comète à deux queues, Tyranide, Tzeentch, Ultramarines, Warhammer, Warhammer Historical, Warhammer Online, le logoWarhammer 40k, le logo Warhammer World, Warmaster, White Dwarf, le logo White Dwarf, ainsi que toutes les marques, noms, lieux, personnages, races, illustrations et images associés aux univers de Warhammer, Talisman et de Warhammer 40,000 et au jeu Blood Bowl sont soit ®, TM et/ou © Copyright Games Workshop Ltd 2000-2010, enregistrés au Royaume-Uni et autres pays du monde. Tous droits réservés.

Abonnez-vous au Tiboud'Fil RSS pour suivre l'actualité du site